Motion de soutien aux employés de la boulangerie l’Epi Béarnais et Baghera

Sur proposition de Bernadette PRADA, la motion dont nous reproduisons le texte ci-dessous a été adoptée à l’unanimité des membres présents lors du conseil de jeudi soir  septembre.

« Les quinze employés de l’entreprise de la boulangerie industrielle de la ZI des Soarns, anciennement Epi Béarnais et de la boutique Baghera viennent d’être mis en « dispens d’activité » par leur employeur utilisant une méthode abjecte : un SMS.

Le Conseil Municipal apporte son entier soutien au personnel irrespectueusement traité et s’engage à tout mettre en oeuvre pour les aider dans ces moments difficiles ».

Publicités

Réactions à la conférence de rentrée de M. le Maire

Ce mardi 12 septembre, M. le Maire a tenu sa conférence de rentrée.

Ses propos, relayés dans les colonnes de la République des Pyrénées (à lire ici, article abonnés), laissent songeur.

Lors de sa conférence, il n’a eu de cesse de dénigrer le travail produit par les groupes d’opposition et a -accessoirement- annoncé vouloir achever son mandat (bien que minoritaire au sein du conseil), et pourquoi pas poursuivre sur un second…

Afin que chacun puisse se faire son opinion, M. Rossignon a donné dans l’édition du 13 septembre de la République des Pyrénées la parole aux leaders des 3 groupes d’opposition.

rep130917partie1rep130917partie2

Propos recueillis par Arnaud ROSSIGNON

Subventions aux associations : des avancées significatives … et des blocages

Après de nombreuses rencontres tout au long de l’été et encore en ce début du mois de septembre, des avancées significatives ont pu être faites.

Contrairement à ce que M. le Maire affirmait lors du conseil du mois de juillet, et malgré l’absence systématique (!?) de l’adjoint au finances à ces réunions, ce sont plus de 260 000 euros qui ont pu être dégagées, chaque fois à l’initiative et sur des propositions des groupes d’opposition.

Les multiples demandes de documents, parfois infructueuses, l’étude attentive des charges à caractère général et des budgets annexes CCAS et Restauration ont permis ces avancées significatives.

Le FPIC (Fonds de Péréquation Intercommunal), qui n’avait pas été budgété par M. le Maire et sont adjoint dans le budget 2017, et qui nécessitait une rallonge de 68 000 euros, est couvert grâce à l’enveloppe dégagée.

Le poste en économie sociale et familiale du Centre socio-culturel, et l’enveloppe de l’OMS sont également couverts.

Ces dépenses obligatoires, couvertes, c’est donc pour l’instant une rallonge de 130 000 euros qui a été dégagée au bénéfice des associations Orthéziennes, par rapport à l’enveloppe proposée par M. le Maire en juillet,

D’autres solutions, présentées au trésorier qui ne s’y est pas opposé, d’un montant de 42 000 euros, ont été proposées au Maire, mais ce dernier refuse de les inscrire, bloquant ainsi toute nouvelle avancée.

Les deux dernières réunions, qui se sont tenues en ce début de semaine, confirment ce blocage de la part de M. le Maire.

Comme nous le disions dans la presse locale, si le consensus n’est pas trouvé, le conseil municipal devra donc trancher entre deux propositions : celle d’un maire minoritaire flanqué d’un adjoint aux finances absent depuis deux mois de toute réunion, et une autre émanant des 3 groupes d’opposition aujourd’hui majoritaires au conseil municipal.

Pour information, le prochain conseil municipal a été fixé dans 8 jours, le 21 septembre.

 

« Darrigrand contraint de composer avec l’opposition », Sud-Ouest édition en ligne du 14/07/2017

par Franck MESLIN

=>lire l’article sur le site du journal Sud-ouest<=

les-opposants-ne-peuvent-imposer-des-deliberations-au-maire-qui-ne-peut-faire-voter-ses-deliberations-sans-leur-adhesion

photo : Franck Meslin, tous droits réservés

Face au blocage de sa copie des subventions aux associations, le maire a dû accepter de travailler à la recherche d’autres économies budgétaires avec ses opposants.

f.meslin@sudouest.fr

A peine cinq jours après avoir recouvré son pouvoir budgétaire, suite à l’arrêté préfectoral dictant son budget 2017, la Ville s’est à nouveau retrouvée dans l’impasse mercredi soir. Comme le budget primitif présenté en avril par Yves Darrigrand, la décision modificative destinée à répartir l’enveloppe consacrée aux associations était vouée à ne pas recueillir de majorité. Aux termes de deux heures de débats musclés, Yves Darrigrand l’a retirée pour travailler à une copie consensuelle avec ses opposants…

=>lire la suite de  l’article sur le site du journal Sud-Ouest.

Motion en faveur de l’ouverture d’une classe de 6° supplémentaire au collège Gaston-Fébus votée à la quasi unanimité du conseil Municipal (32 pour, 1 abstention)

Sur la proposition de notre groupe, le conseil municipal a débattu tard hier soir d’une motion à destination de M. le DASEN (Directeur Académique des Services de l’Education Nationale) pour la prise en compte des demandes d’inscription des familles orthéziennes et pour la création d’une classe de 6° supplémentaire à la rentrée de septembre 2017.

Voici le texte de la motion qui a été adoptée très largement, par 32 voix pour et 1 abstention. Elle a été adressée ce jour à l’Inspection Académique.

SKMBT_55217071315110 (1)-page-001.jpg