///ZOOM/// HLM à Orthez : les comptes de la SOEMH dans le vert pour 2016

alain-collen-a-g-assume-la-charge-de-directeur-de-la-soemh-depuis-mai-2017-fonction-avant-assumee-par-le-president-dominique-lalanne.jpgAlain Collen (à g) assume la charge de directeur de la SOEMH depuis mai 2017, fonction avant assumée par le président Dominique Lalanne.© A.R.
PAR ARNAUD ROSSIGNON, PUBLIÉ LE

Le bilan financier de l’opérateur HLM a connu une embellie en 2016. Une base sur laquelle la SOEMH va pouvoir s’appuyer pour mener son plan de réhabilitation de résidences. Son rapport de gestion pour l’année fait en effet état d’un résultat net d’exploitation positif de 377 277 euros, soit 189 767 euros supplémentaires par rapport à 2015.

rep18092017soemh.JPG

Pour rappel, lors de la reprise en main de la SOEMH par Dominique Lalanne en 2014, cette dernière était dans une situation plus que délicate :

On pouvait en effet lire dans un article du 14 novembre 2014, dans la République des Pyrénées (sous la plume de Pierre-Olivier JULIEN):

« On avait laissé la Société orthézienne d’économie mixte habitat (SOEMH) dans une situation délicate il y a un an. En septembre 2013, nous révélions que la structure (dont la Ville et la CC Lacq-Orthez sont notamment actionnaires) avait dû se retirer d’un projet de 47 logements sur le territoire de l’ex-CCL. Il s’était avéré que le bailleur (391 logements) n’avait pas les épaules assez larges, et accusait des coûts de gestion, dépenses d’entretien, frais d’entreprise en trop forte augmentation. À un niveau tel qu’il ne permettait plus d’équilibrer les opérations envisagées.

=> Lire l’article complet en CLIQUANT ICI

Depuis sa reprise en main en 2014, Dominique Lalanne a su redresser de façon spectaculaire le bailleur social historique :

Dans le journal Sud-Ouest cette fois, le 26 mai 2017, Franck Meslin pointait ce redressement spectaculaire :

« SOEMH : les comptes rétablis »

« Les efforts de réorganisation de la SOEMH ont permis de retrouver un coût de masse salariale raisonnable à 352 334 euros en 2016. Son envolée à partir de 2011 avait conduit le bailleur social à supporter, en 2014, une masse salariale de 711 000 euros. Après un compte d’exploitation déficitaire de près de 40 000 euros en 2014, la SOEMH a retrouvé un résultat positif de 187 510 euros en 2015 qui devrait être du même niveau en 2016. »

=> lire le billet publié en mai 2017 sur notre blog en cliquant ICI

Vous connaissez la suite aujourd’hui avec un résultat net d’exploitation positif de 377 277 euros qui permet de pérenniser l’institution et, surtout, de rénover près de la moitié du parc social d’ici 2021.

Que M. Lalanne soit ici salué pour ce bilan et pour son engagement désintéressé au service de la collectivité.

 

Publicités