Vers une annexion d’une partie du territoire de la commune de Sainte-Suzanne ?

Dans le dossier qui nous a été transmis dans la journée de mercredi, figure en dernière page une proposition de révision des limites historiques de la commune de Sainte-Suzanne, dessinée en pointillés à main levée sur une carte.

Au bout d’une seule réunion du groupe de travail composé de 5 élus -sur les 33 que compte le conseil municipal- et duquel nous avons été exclus , nous sommes étonnés de découvrir un tel document, dépourvu de toute explication.

De qui émane cette proposition ? Cette proposition ou hypothèse est-elle une proposition validée par les 5 élus ? Est-ce une proposition parmi d’autres ?

Sur quelles analyses s’appuie-t’elle ? Des analyses financières ? La présence d’infrastructures nécessaires à Orthez ? Des critères de proximité géographique d’une Mairie par rapport à une autre (théorie chère à M. le Maire dans sa critique du rapport de la commissaire enquêtrice … ) ?

Une telle proposition d’annexion d’une partie du territoire Sainte-Suzannais ne manque pas de nous surprendre, d’autant que les quartiers proches d’Orthez constituent une part importante et dynamique de la population de la commune de Sainte-Suzanne… avec les recettes fiscales qui vont avec.

Mais notre groupe ayant été exclu des débats, nous ne pouvons que formuler des hypothèses sur le déroulement de ce « Yalta » Orthézien.

Attendons la suite des travaux effectués par les « heureux élus »… avec un peu de poésie.

 

LA GÉNISSE, LA CHÈVRE ET LA BREBIS, EN SOCIÉTÉ AVEC LE LION

La Génisse, la Chèvre et leur sœur la Brebis,
Avec un fier Lion, Seigneur du voisinage,
Firent société, dit-on, au temps jadis,
Et mirent en commun le gain et le dommage.
Dans les lacs de la Chèvre un Cerf se trouva pris ;
Vers ses associés aussitôt elle envoie :
Eux venus, le Lion par ses ongles compta,
Et dit : Nous sommes quatre à partager la proie ;
Puis en autant de parts le Cerf il dépeça ;
Prit pour lui la première en qualité de Sire :
Elle doit être à moi, dit-il, et la raison,
C’est que je m’appelle Lion :
À cela l’on n’a rien à dire.
La seconde par droit me doit échoir encore :
Ce droit, vous le savez, c’est le droit du plus fort.
Comme le plus vaillant je prétends la troisième.
Si quelqu’une de vous touche à la quatrième,
Je l’étranglerai tout d’abord.

Jean de la Fontaine

 

Publicités

Une réflexion sur “Vers une annexion d’une partie du territoire de la commune de Sainte-Suzanne ?

  1. Vous êtes bien mauvais perdant M…. vos comparaisons sont déplacées et révèlent votre ignorance, votre amertume et votre mauvais esprit toujours prompt à la critique acerbe…

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s