Refus du Maire d’intégrer un des élus de notre groupe à la commission de travail sur la défusion

Comme il fallait s’y attendre, le Maire a refusé que l’un des membres de notre groupe participe à la commission de travail relative à la défusion, excluant de fait toute représentation et toute participation aux débats pour un quart des élus de la ville (!).

Ce mardi 6 juin, Serge Martin et Bernadette Prada s’étaient pourtant déplacés en Mairie afin de participer à la réunion prévue entre élus, puisque M. le Préfet demande que « les assemblées délibérantes des deux communes » lui fassent remonter ses propositions.

Ils ont donc été refoulés par M. le Maire.

Ce dernier s’appuie sur le fait que le « Bureau municipal » , autrement le Maire et ses adjoints, a décidé que ce groupe serait constitué de 3 élus majoritaires (Le Maire, MM. Gaudet et Méliande) et 2 membres des oppositions (MM. Cazenave et Hanon).

M. le Maire justifie ses manoeuvres en arguant du fait que le « Bureau Municipal » valide ses choix.

Dans un fonctionnement classique, c’est-à-dire lorsque le Maire dispose d’une majorité claire au conseil municipal, il peut s’appuyer sur un tel schéma.

Or, aujourd’hui, ce « Bureau Municipal » ne représente même plus la majorité des élus au Conseil Municipal.

Cet abus de pouvoir est tout-à-fait révélateur de la conception très personnelle de l’exercice de la démocratie locale pour M. le Maire.

Nous nous élevons une fois encore contre cette méthode de gouvernance.

Voici le courrier que je lui ai adressé mercredi 7 juin afin de marquer notre désapprobation:

Monsieur le Maire,

Merci pour votre retour.

J’attends la transmission des pièces du Dossier, tout le reste n’est que littérature.

Vous avez hier soir refusé qu’un membre de mon groupe ne participe aux travaux.

Je renouvelle ici mon désaccord sur la méthode qui exclut de fait le quart des élus orthéziens et ceux qu’ils représentent.

Salutations

Fabien Larrivière

 

Publicités