Les contraintes budgétaires de la Ville d’Orthez, par Dominique Lalanne

Le courant majoritaire mené par Fabien Larrivière s’insurge sur les mensonges du Maire sur le budget 2017

Dans la presse locale des 20 et 21 mai 2017, le Maire indique que « les procédures des partenaires financiers requièrent la présentation du budget » :

budget_so_200517

Sud-Ouest du 20/05/2017

budget_rep_210517

La République des Pyrénées, 20/05/2017

  • Quelle est l’urgence des demandes d’emprunts ?

  • Pourquoi n’est-il pas évoqué la production du compte administratif 2016, pièce autrement plus indispensable pour une demande de prêt ?

  • Pourquoi la capacité de désendettement d’Orthez est passée de 10,5 années fin 2014 à 12,3 années fin 2015 et se situe en « alarme rouge » avec 18,9 années fin 2016 ?

Le communiqué du Maire repris encore dans la presse locale du 30 mai 2017 ressemble plus à une attaque des élus qui n’ont pas voté le budget et peut s’assimiler à une précampagne électorale.

so3005

Sud-Ouest, 30/05/2017

Après avoir indiqué que la commune « n’a aucune certitude absolue concernant les grandes lignes du budget » le Maire ajoute aujourd’hui que « la Chambre Régionale des Comptes (C.R.C.) a récemment assuré que le document orthézien ne reviendrait pas intact de son filtre »

Pourtant le satisfecit du Maire, lors de sa présentation du budget au conseil municipal du 10 avril 2017 était impressionnant : « budget sérieux, sincère et cohérent ». Le troisième Adjoint aux finances depuis 2014 le qualifiait de « rigoureux, et sincère » : il avait même indiqué que « la C.R.C. ne modifiera pas grand-chose en fonctionnement car le budget est équilibré et sincère ».

L’autofinancement proposé par le Maire, devenu, selon nous, une variable d’ajustement (amenant la capacité de désendettement à 65,4 années !!) préoccuperait-il la C.R.C. ?

L’augmentation des dépenses de fonctionnement de 2,64 % (alors que les recettes de fonctionnement baissent de 1,02 %) préoccuperait-elle la C.R.C. ?

L’absence de projection financière préoccuperait-elle la C.R.C. ?

Nous avons indiqué à la C.R.C. et au Préfet qu’une autre voie était possible et attendons sereinement le document budgétaire passé à leurs filtres.

Enfin, dans sa bassesse, le Maire indique ce jour que « les subventions aux associations risquent d’être considérées comme des marges de manœuvre par la C.R.C. » : au contraire la C.R.C. risque de reconduire pour 2017 les subventions  aux associations 2016 et cela ne sera que profitable aux nombreuses associations, notamment sportives, qui auraient eu leurs subventions revues à la forte baisse dans le projet présenté par le Maire.

Publicités

8 réflexions sur “Les contraintes budgétaires de la Ville d’Orthez, par Dominique Lalanne

  1. Oui nous pouvons lire pratiquement jour après jour de tels articles dans la presse , ainsi cela permet de faire naître de l’inquiétude, de l’amertume dans la population Orthezienne vis à vis des élus qui se sont opposés au vote du budget; pourtant au lendemain de ce refus de vote je me rappelle que Mr Darrigrand disait sur les ondes et dans la presse que ce refus n’allait avoir aucune répercussion véritable sur la vie et gestion Orthezienne, optimisme régnait, .
    Depuis on lit pas d’achat de livres…associations en attente …mais la faute à qui ;si ce budget a été refusé par l’opposition, par vous les élus (frondeurs ,me gêne ) , cela a été fait en tout état de cause , pas à la légère !
    Alors attendons l’avis de la crc et du préfet, un oeil neutre et de ce fait peut-être que oui certaines petites associations qui se retrouveraient sans rien, auront un petit pécule, mais sûr se sera peut-être au détriment de celles qui ne subissaient de baisse ,voir augmentées.
    Mais bon quand on lit aussi comment à été suivi le dossier avec sante-Suzanne et qu’un ultimatum à été lancé par le préfet pour le 30 juin ,on reste perplexe sur le suivit de ce dossier car il y a urgence me semble t’il pour répondre dans le temps aux demandes du préfet et la tâche doit être rude pour les traiter.
    Après moi ,ce que j’en dis ,c’est d’un oeil extérieur à tout cela mais que bon nombre d’Ortheziens peut être doivent l’avoir ouvert comme moi et pensent,se demandent, jugent selon leur niveau de compréhension…mais ne sont pas dupes !

    J'aime

  2. Pour information, Mr Lalanne, vous ne pouvez pas faire d’emprunt auprès des établissements financiers sans budget exécutoire, sans que la ligne d’emprunt soit inscrite en recettes du budget! Quelle est l’urgence d’emprunt? Financer les AP/CP des travaux d’investissements que vous avez voter.Effectivement, il faudra l’assumer, la CRC touchera aux subventions des assos qui est une des seules variables d’ajustement! Cette analyse montre une nouvelle fois de sérieuses carences et un manque de prise de hauteur analytique! Bien à vous.

    J'aime

  3. Monsieur Lallement, jeune homme démissionnaire de la municipalité après quelques mois passés aux finances (qui ne laissent à personne un souvenir mémorable) ne cesse, alors qu’il n’habite plus à Orthez depuis 2 ans, qu’il n’y paye pas d’impôts, n’y fait pas travailler les commerces, et qu’il ne participe à aucun évènement, s’arroge le droit systématique de commenter tout ce que dit M.Lalanne, dans un seul but, lui nuire.
    Si ce jeune homme ambitieux était si compétent, il aurait des fonctions prestigieuses à un plus haut niveau que celui qui est le sien.
    Et s’il avait une vie plus joyeuse et plus remplie il passerai son temps à autre chose que de lire un blog qui lui déplait.
    Je sais que dans les Landes, on a besoin de bras….
    Allez, tourne la page, la haine n’est pas bonne conseillère !

    J'aime

  4. Madame Prada, vous avez raison la haine n’est pas bonne conseillère! Profitez de votre retraite de professeur d’EPS plutôt que de vouloir faire tomber le maire! Vous avez louper votre putch interne, ne pénalisez pas les Orthéziens! Votre passage dans la vie politique orthézienne, lui, restera mémorable mais pas dans le meilleur des sens. Je relève les grandes incohérences techniques de Mr Lalanne, c’est tout! Mon poste est assez prestigieux pour mon âge, je suis le plus jeune chef de service de la DDFIP des Landes et en plus du plus important en termes d’enjeu financier et de management! ça doit être le signe de quelque chose et la promotion est en marche vers un poste encore plus prestigieux! Vous avez l’habitude de parler sans savoir. Canalise ton ire Bernadette. « Il passerai » semble ne pas être bien accordé!

    J'aime

  5. Pour information Bernadette, mon service est la vitrine de ma direction et dans le cadre de mon travail, j’ai le plaisir de travailler avec la Cour des Comptes, la direction générale du ministère de la défense et Bercy. Je t’invite à lire le rapport sur la certification des comptes de l’Etat pour te rendre compte du prestige de mon travail!!

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s