Retour sur l’info du journal « Sud-Ouest » du 02/03/2017 relatif au refus du transfert de LIDL en périphérie

C’est avec beaucoup de satisfaction que nous apprenons le rejet au niveau national du recours interjeté par l’enseigne LIDL quant à sa volonté de s’installer en périphérie de la ville.

La rénovation et la revitalisation du centre-ville ne peut s’envisager avec le déplacement d’une nouvelle enseigne de type moyenne surface vers la périphérie.

De plus, et contrairement à M. le Maire qui souhaiterait obtenir de LIDL une utilisation des locaux jouxtant la Moutète au bénéfice d’associations, nous prétendons que cette surface commerciale doit être maintenue afin de maintenir et développer un pole commercial, avec la proximité de la halle, du café de la Moutète, de la brûlerie, etc. mais aussi du Pixel, sans oublier le projet de développement de l’entreprise Bignalet au niveau des anciens abattoirs.

C’était le sens de notre saisine au mois d’août 2016 (Pour rappel: Demande de convocation du conseil municipal concernant le projet transfert de l’enseigne LIDL en périphérie de la ville), que nous avions signé afin que M. le Maire mette ce point-là à l’ordre du jour du Conseil Municipal du 19 septembre 2016 afin que les élus se positionnent. Ce qu’il avait été obligé de faire malgré ses réticences.

Les « frondeurs », par 10 voix, avaient ainsi voté CONTRE le transfert; M. le Maire et se proches ayant REFUSE de voter (13) et les deux oppositions d’étant abstenues (9).

Le conseil Municipal s’était donc positionné majoritairement CONTRE ce transfert. Lire ci-dessous, la page 5 du compte-rendu du Conseil Municipal du 19/09/2016:

avis_conseil_lidl_19_09_16_page_5_CR.PNG

 

 ********************************************

Pour info, l’article du journal Sud-Ouest, édition numérique, ci-dessous

 ********************************************

Le déménagement du Lidl aux Soarns de nouveau refusé

Publié le 02/03/2017 à 21h26 par Luce Gardères.
Le déménagement du Lidl aux Soarns de nouveau refusé
Nouvel échec pour Lidl. FRANCK MESLIN

La commission nationale d’aménagement commercial vient de rejeter le recours introduit par l’enseigne implantée en centre-ville

Nouvel échec pour l’enseigne discount Lidl dans son projet de quitter le centre-ville d’Orthez pour s’implanter en périphérie, dans la zone commerciale des Soarns.

Cette fois c’est la commission nationale d’aménagement commercial qui vient de rejeter le recours que Lidl a introduit en octobre dernier contre l’avis défavorable de la commission départementale.

L’instance nationale explique : « que le devenir du local actuel situé dans le quartier de la Moutète, en plein cœur de ville n’est pas finalisé ; qu’ainsi cette opération ne participera pas à l’animation urbaine », mais aussi « que le site du projet n’est pas desservi par les transports en commun ; que ses abords ne disposent pas d’aménagements spécifiques pour les vélos ou les piétons », « que le projet est très consommateur d’espace, notamment en ce qui concerne le stationnement, entièrement de plain-pied », et « qu’ainsi ce projet ne répond pas aux critères énoncés à l’article L. 752–6 du code de commerce ».

La commission rejette donc le recours de Lidl, et émet un avis défavorable au projet porté par l’enseigne.

Publicités
%d blogueurs aiment cette page :