Le « discours de la méthode » municipale: Soarns, Fontaine de la Place Saint-Pierre; drôle de démocratie locale.

Deux articles publiés ce jour dans « La République des Pyrénées », ont retenu toute notre attention.

rep_14_02_titre_fontaine.PNG

rep_14_02_texte.PNG

 

Ces articles en disent long sur la méthode choisie par M. le Maire pour « diriger » une petite ville de 10.000 habitants.

Il nous rappelle -malheureusement- un article que nous avions publié sur ce blog début septembre 2016, intitulé « Nouveau à Orthez : la démocratie revue et corrigée par Yves Darrigrand ».

Pour ce qui est de la Fontaine, nous avions demandé officiellement au maire mi-novembre 2016 de porter la discussion sur son avenir à l’ordre du jour du conseil municipal afin que les élus puissent statuer : refusé !

soarns_fermeture_simulacre_de_democratie

Pour ce qui est de l’avenir de l’école des Soarns, contrairement à M. le Maire, j’ai rappelé publiquement lors de la réunion du groupe de travail sur « l’avenir des écoles » l’hypothèse de travail que j’avais proposée l’an dernier le 21 janvier 2016 à la même commission, et que j’avais également présentée quelques jours plus tard à l’ensemble des familles des Soarns réunies dans le self de l’école. C’est ce que j’ai à nouveau expliqué et assumé dans un billet sur ce blog. Il manque « juste » un petit détail : M. le Maire n’a à aucun moment pris la peine de concerter qui que ce soit, ni élus, ni parents, ni enseignants, alors que dans le même temps il agit en sous-main (article « jaccuse-_titre-svg).

Aujourd’hui, comme le disent très justement les parents des Soarns dans leur communiqué, c’est à un « simulacre de démocratie » que nous assistons, et que nous dénonçons nous aussi depuis de nombreux mois.

 

Les promesses de campagne promettant de faire de la politique « autrement » sont oubliées depuis longtemps.

Fermez le ban.

Publicités