Notre engagement pour la ville et les Orthéziens : point d’étape et perspectives.

« Frondeurs ». Le besoin de « mettre dans une case », raccourci forcément rapide, mot à la mode pour désigner celui qui s’oppose parfois dans son propre camp, celui qui apporte une contradiction ou des idées différentes de ceux qui se croient (ou que certains pensent) investis des pleins pouvoirs.

orthez_mairie

Mairie d’Orthez, photo libre de droits. auteur: Jean-Michel Etchecolonea.    source: wikimedia.

 

Car la vraie question, celle qui mérite réflexion, c’est bien celle de l’exercice du pouvoir.

Tant dans sa conception (à tous les sens du terme, autrement dit : tel qu’on l’envisage ET  tel qu’ont le construit), que par son usage : par la concertation (à quel degré ? sur quelles questions ? ), par la discussion (ou pas!) , par l’opposition (interne et externe) , et finalement son application, ici au niveau local.

Se pose bien sûr aussi la question de la légitimité de l’élu municipal, et du maire en particulier.

En effet, ce dernier n’est pas élu au scrutin uninominal comme peut l’être le président de la République, ou encore le sénateur, le député ou le conseiller départemental (certes, parfois en binômes ou pourvus de suppléants).

Le maire n’est pas élu en son nom, il est tête de liste d’un groupe porteur d’un projet collectif pour une ville et sa population. Et, ensuite, lors du premier conseil municipal, lui et les adjoints sont élus par le conseil municipal.

Mais la réalité est que dans notre système, le maire cumule un nombre important de prérogatives : statut particulier, nombre de décisions prises de son propre chef, parmi elles le droit de retirer des délégations aux conseillers et aux adjoints.

Le fait est qu’en cette année 2016, M. le Maire a fait le choix de retirer les délégations de plusieurs de ses colistiers, faisant ainsi imploser l’équipe citoyenne élue sous le nom d’logooserchoisir.

Et c’est bien là le « hic »: cette liste n’avait prêté allégeance à personne, n’était l’émanation d’aucun parti : ce qui la tenait, c’était un programme, des compétences, et cette volonté commune et partagée de redresser la ville.

La discussion, la concertation, la co-construction (expression à la mode) devaient permettre un fonctionnement nouveau, collectif et indépendant.

Aujourd’hui, chacun connaît la situation et l’apprécie personnellement.

Quoi qu’il en soit, pour aller un peu plus loin que ce rappel, il nous revient de redire clairement qui sont ces « frondeurs » et quel est le sens de leur engagement.

10 élus à votre écoute, dont 4 anciens Maire-adjoints (Finances, sport et associations, administration générale et fêtes, éducation et jeunesse) et 4 délégués (commémorations et cérémonies, bâtiments, grands travaux, restauration et marchés) présents sur tous les dossiers de la ville qui leur sont soumis, attentifs aux engagements de campagne de la liste logooserchoisir.

Notre groupe d’élus majoritaires se réunit régulièrement afin de travailler sur l’ensemble des dossiers, tant sur les dossiers de fond que sur tous les dossiers présentés en Conseil Municipal.

Fabien LARRIVIERE, Marie-Luce MUSEL et Serge MARTIN chargés du suivi des dossiers en lien avec la jeunesse, l’éducation, la culture et les commémorations.

Bernadette PRADA et Patrick PEYRE-POUTOU chargés du suivi des dossiers en lien avec les associations, le sport, le social et l’administration.

Michel SIDOLI et Jean LAFARGUE chargés du suivi des dossiers en lien avec les travaux et les bâtiments.

Dominique LALANNE et Jacqueline LACLAU, chargés du suivi de tous les dossiers en lien avec les finances, le tourisme, le développement économique, la restauration et la régie de l’eau.

Remarque: Dominique LALANNE est aussi président-directeur général bénévole de la SOEMH, Société Orthézienne d’Economie Mixte pour l’Habitat. Après avoir redressé les finances de la société, son plan de relance a été approuvé le 21 décembre dernier par les administrateurs. La SOEMH conserve donc son indépendance et son ancrage local.

Par ailleurs, 5 élus de notre groupe représentent la ville d’Orthez à la CCLO (Communauté de Communes de Lacq-Orthez) : il s’agit de Jacqueline LACLAU, Dominique LALANNE, Fabien LARRIVIERE, Marie-Luce MUSEL, Patrick PEYRE-POUTOU et Bernadette PRADA.

* * * * * * * * * * 

Les projets et dossiers que nous défendons:

  • la rénovation et réhabilitation du centre-ville.

  • l’assainissement des finances de la ville et la non-augmentation des taux d’imposition communaux.

  • le soutien au contournement complet d’Orthez.

  • le maintien du LIDL en centre-ville et, à défaut, le maintien d’une activité commerciale dans les locaux du LIDL (sur le modèle des Halles implantées à Anglet ou Dax par exemple).

  • la préservation du patrimoine (Fontaine, etc.) et des traditions locales (journée taurine complète, etc.).

  • des infrastructures pour la jeunesse avec, notamment, la création d’un skate-park et d’un city-park.

  • une concertation franche et réelle avec l’ensemble des personnes et institutions concernées par l’avenir des écoles, couplée à la modernisation et à la mise-aux-normes des bâtiments scolairs (Ad’AP)

  • l’exigence d’une concertation avec les Orthéziens sur la définition précise du projet « Minoterie » (avec la nécessité d’un véritable accès au dossier pour tous, compte-tenu des sommes en jeu).

  • la défense d’un offre de soins de territoire et sur la ville de qualité, la poursuite d’un développement économique concerté, l’amélioration de l’habitat et le choix de faire du tourisme un axe majeur de développement pour la ville, au sein d’un intercommunalité affirmée.

  • la prise-en-compte de l’expression citoyenne au niveau local (avis favorable au projet de défusion, référendums d’initiative locale…).

* * * * * * * * * * 

Cette liste n’est bien sûr pas exhaustive, et elle ne prend pas en compte le soutien que nous pouvons apporter aux orthéziens qui nous sollicitent dans leur quotidien, car au delà des « projets », le rôle d’un élu local est de rester attentif au côté humain de la vie de la cité et prendre en compte la situations de chacun de ses concitoyens.

Merci à tous ceux qui nous suivent et nous soutiennent.

A l’année prochaine pour les voeux !

Bien sincèrement.

Fabien Larrivière et les élus de la liste logooserchoisir réunis autour de lui.

Publicités