Sainte-Suzanne: le conseil départemental vote à l’unanimité pour la défusion.

larep1512_cd_vote_unanimite

La nouvelle est tombée ce soir: c’est à l’unanimité que les élus du conseil départemental, toutes tendances confondues, ont donné un avis favorable à la procédure de défusion, balayant au passage les avis négatifs émis par M. le Maire avant et après le vote des élus orthéziens. Nous nous en félicitons.

Comme il l’avait annoncé, le conseil départemental à suivi l’avis favorable émis par le conseil municipal d’Orthez, infligeant par la même occasion un second camouflet à M. le Maire en moins d’une semaine.

En effet, M. le Maire avait largement minimisé la portée du vote des élus municipaux d’Orthez en faveur de la défusion et n’avait pas eu de mots assez durs vis-à-vis de notre groupe d’élus en particulier (8 voix sur les 14 favorables à la défusion au sein du conseil), nous accusant de « vouloir lui nuire », se répandant sans vergogne dans tous les médias: presse locale, France 3 ou France Bleu.

Ce vote eut pourtant pu (dû) permettre à M. le Maire de faire une analyse de la situation, voire -pourquoi pas- un début d’auto-critique sur sa gestion du dossier.

Mais il était -une fois de plus- beaucoup plus facile et naturel de chercher des responsables (Prada, Lalanne, les « frondeurs », …).

Mais quoi de plus logique après avoir, quelques jours auparavant, littéralement démoli le travail de la commissaire-enquêtrice nommée par M. le Préfet et après avoir dénigré l’intégralité des démarches de défusion entreprises par les sainte-suzannais  (« pressions » pour signer la pétition, fausses promesses de baisse d’impôts, commentaires sur le vote relatif à l’élection de la commission consultative, etc.).

Avant l’avis du conseil municipal d’Orthez, mais aussi après donc, M. le Maire d’Orthez a voulu « peser de tout son poids » pour aller à l’encontre de la défusion, à l’encontre de l’avis majoritaire de la population sainte-suzannaise et des élus orthéziens, et maintenir la pression sur le conseil départemental.

La démocratie s’est  exprimée.

Chacun en appréciera le résultat et, au passage, le crédit accordé au « poids » du Maire d’Orthez par les élus départementaux (à l’unanimité).

Pour conclure, nous espérons vivement que M. le Maire aura enfin la « pudeur » de ne pas commenter à nouveau éhontément le résultat de l’expression démocratique.

Car au désaveu, il serait opportun de ne point ajouter le ridicule.

Publicités