SAINTE-SUZANNE: communiqué relatif aux observations de M. le Maire d’Orthez sur le rapport du commissaire enquêteur

A la lecture de la presse ce matin, et à la lumière du document qui a été transmis hier soir à l’ensemble des membres du conseil municipal, je veux d’abord dire notre effarement.

Effarement quant à l’analyse de M. le Maire sur la situation relative au projet de « défusion » initiée par un groupe de citoyens ayant recueilli depuis plus d’une année maintenant l’adhésion majoritaire et constante des habitants de Sainte-Suzanne.

M. le Maire, dans une synthèse remettant lourdement en cause le travail impartial produit par Mme Karine LE CALVAR, commissaire enquêtrice nommée par M. le Préfet des P-A, veut réduire l’aspiration des sainte-suzannais à recouvrer le statut plein et entier de leur commune à une question de promesses illusoires sur des baisses d’impôts qui leur auraient été faite, argument majeur selon lui ayant permis une adhésion importante des habitants.

Mais ce n’est pas tout. Au-delà de cet argument financier, l’adhésion majoritaire des habitants aurait -selon lui- été obtenue grâce à des « pressions » amicales favorisées par un démarchage à domicile, ou encore à une sorte d’effet de groupe; le tout dans le but de gonfler plus que de raison le nombre de signatures sur les deux pétitions organisées par l’association « Notre village a nouste ». 

Comment peut-on dresser un tel portrait des bénévoles investis dans l’association  et des personnes qui se sont mobilisées autour de ce projet ?

Quant à la participation au vote relatif à l’élection de la commission consultative  (qui n’était pas un vote « pour ou contre » la défusion, il faut le préciser) elle s’est, par sa « faible » participation, soldée par un « échec ». Les 453 personnes s’étant déplacées aux urnes apprécieront.

Tous les autres arguments sont pareillement réfutés voire étrillés par M. le Maire qui aurait même pris sa voiture pour mesurer les distances entre le cœur du village et certains quartiers périphériques pour prouver que ces derniers sont plus proches de la mairie d’Orthez ( !).

N’en déplaise à M. le Maire, le sentiment d’appartenance à une communauté ou un village, l’attachement à ses racines ou la volonté d’exercer librement la démocratie ne se mesurent ni en mètres ni en kilomètres.

Cette vision réductrice et partiale des aspirations légitimes des sainte-suzannais, profondément attachés à leur identité villageoise et désireux de prouver la viabilité financière de leur projet, ne nous paraît pas respectueuse des personnes ayant d’une manière ou d’une autre participé à ces démarches.

Monsieur le Maire prône dans sa conclusion le dialogue.

Malheureusement, les bases d’analyse et de discussion qu’il propose risquent de rapidement limiter les échanges.

Fabien Larrivière, conseiller municipal, élu sur la liste « Oser Choisir »

Publicités

Une réflexion sur “SAINTE-SUZANNE: communiqué relatif aux observations de M. le Maire d’Orthez sur le rapport du commissaire enquêteur

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s