Communiqué de presse du 22 août 2016 relatif à la représentation des élus au CHSCT

M. le Maire a profité du calme du mois d’août pour, en catimini, changer les représentations des élus auprès des instances syndicales,… sans doute pour préparer à sa façon la réunion du CHSCT prévue pour le 25 août.

Ainsi, sans en avertir les élus concernés, à savoir M. Lalanne, M.Peyré Poutou et Mme Prada,  monsieur le Maire a épuré les éventuelles voix discordantes dans les instances municipales en les retirant d’autorité du CHSCT.

Le respect des élus, de même que la simple expression démocratique sont comme chacun sait désormais, une chose bien étrangère à M.le Maire.

Que craint-il ?

Des questions directes sur son attitude avec les syndicats ?

Des demandes d’explications concernant les lettres des syndicats lues en Conseil Municipal et dont il a refusé la communication aux élus ?

Peut-être veut-il aussi éluder les questions sur la réintégration de la directrice de la régie des eaux pourtant demandée par le tribunal administratif depuis de nombreuses semaines ?

Monsieur le Maire cultive avec « bienveillance » et « courtoisie » l’art de l’opacité et de la dissimulation.

La démocratie est aujourd’hui en panne à la ville d’Orthez.

Publicités