Déclaration lue lors du conseil municipal du 20 juillet 2016

Cette déclaration a été lue lors du dernier conseil municipal du 20 juillet 2016.Capture-d’écran-2016-05-04-à-10.46.05

 

Madame, Monsieur,

Le récent communiqué des proches de M. DARRIGRAND ciblant à dessein la seule Mme PRADA alors que la moitié du groupe majoritaire est en conflit avec les méthodes de M. le maire est un raccourci plus que rapide. Cette sempiternelle rengaine affirmant qu’elle n’a pas voulu « mener la politique d’apaisement, de dialogue et de négociations réclamée par le maire » est une tromperie.

NON, depuis de nombreux mois, M. le Maire ne discute plus (excepté ceux qui vont dans son sens, bien sûr)… et pour rappel lors des négociations budgétaires du mois d’avril, il réclamait –déjà- comme base de dialogue la démission de cette dernière…

Pour M. le Maire, la « discussion » se résume à des jugements (untel travaille, tel autre ne travaille pas), des ultimatums (demandes de démission), des mises à l’écart (informations non transmises, décisions déjà prises) et, finalement, des évictions (retrait de délégations).

Le communiqué de M. HANON affirmant pour son groupe : « Nous ne sommes ni aux ordres, ni sous tutelle » (sic) … ne trompera personne non plus.

OUI, le groupe de M. HANON s’est clairement compromis en faveur de M. DARRIGRAND par des votes récurrents à ses côtés visant à démettre des adjoints en désaccord avec le Maire, puis d’élire ensuite de nouveaux adjoints proches du Maire.

Ces pâles rideaux de fumée, publiés dans un même élan par cette alliance nouvelle (après une nouvelle concertation secrète là encore ?) ne sauraient occulter le fait que M. le Maire a réussi, en moins de deux ans et demi, à scinder en deux le groupe majoritaire … à chaque fois grâce au soutien de l’opposition de gauche.

Sur les 7 adjoints des débuts, ramenés à 6 à l’initiative de M. le Maire, seuls 3 subsistent.

5 ne sont plus en fonctions : PETERS puis LARRIVIERE démissionnaires, LALANNE, PRADA et PEYRE-POUTOU démis. Ces 3 derniers ont été démis … avec l’apport des voix de la gauche. Parallèlement, les 2 derniers adjoints élus, M. LALLEMENT et Mme DOMBLIDES l’ont été … avec l’apport des mêmes voix (cette dernière bénéficiant au 3° tour de scrutin, après 2 égalités,  et une interruption de séance salutaire demandée par M. le Maire, de  l’apport providentiel de 3 voix de la gauche).

Telle est la réalité.

Quelle est la logique ? y’a-t-il eu des négociations ? Ces manoeuvres de basse politique n’honorent pas leurs auteurs.

Après s’être vilipendés pendant des mois, MM. HANON et DARRIGRAND n’osent pas -encore- choisir de s’afficher ensemble pour construire l’avenir.

Pourquoi ne pas assumer publiquement une coalition nouvelle ? Pourquoi tant de timidité ?

Et leur méthode est finalement la même : discours publics de façade grandiloquents suivis de petits arrangements en coulisses.

Cette gouvernance fantoche où, tour à tour, l’un devient le hochet de l’autre, ne peut être qu’une gouvernance à courte vue, basée sur des intérêts particuliers, forcément néfastes à l’intérêt général.

C’est pour toutes ces raisons que j’ai fait le choix de remettre à monsieur le Préfet ma démission pour le poste d’adjoint en charge de l’éducation et de la jeunesse à l’issue du dernier conseil municipal, ne souhaitant pas être associé plus longtemps à cette « méthode » de gouvernance que je réprouve totalement.

Toutefois, je poursuivrai en ma qualité de conseiller municipal mon travail d’élu pour  apporter un éclairage à tous les Orthéziens désireux de savoir comment et par qui sont « menées » les affaires de la ville; en tant que porte-parole également d’un groupe d’élus citoyens issus de la liste majoritaire OSER CHOISIR, soucieux de servir l’intérêt de notre ville et de ses habitants. Tel était notre engagement. Nous continuerons à le porter, madame, monsieur, en toute indépendance.

A la lumière de cette déclaration, je vous informe, M. le Maire, que nous ne prendrons pas part à cette 1° délibération, relative à l’élection d’un nouvel adjoint.

Nous nous retirons donc de la salle du conseil et nous ne reviendrons que pour les 3 délibérations suivantes, vous laissant ainsi assumer, vous et vos nouveaux alliés, l’élection de ce nouvel adjoint.

Publicités